Randonnées hivernales et protection de la faune

Une faune riche mais vulnérable à nos portes

Les montagnes qui nous entourent ne constituent pas seulement un environnement fantastique pour profiter des multiples bienfaits de la randonnée, en été comme en hiver. Elles constituent en effet l'habitat de nombreuses espèces végétales et animales remarquables.

A titre d'exemple, la réserve naturelle de la Haute Chaine du Jura, qui est située aux portes de Genève, abrite plus de 200 espèces de vertébrés, dont 143 espèces d'oiseaux, la plus grande population de Chamois et la seule vraie population montagnarde de Cerfs élaphe du massif jurassien. Une richesse extraordinaire que l'on retrouve de façon générale dans les milieux montagneux et alpins qui nous entourent.

Les conditions de vie dans ces refuges que constituent nos montagnes sont cependant extrêmement rudes en hiver et de nombreuses espèces y luttent pour leur survie. Dans ce contexte chaque calorie compte. Le dérangement de la faune déjà affaiblie et le stress provoqué par notre présence peut donc avoir des conséquences désastreuses qui peuvent mener jusqu’à la mort par épuisement des sujets les plus faibles.

 

Des espaces de tranquillité pour la faune

Le Grand tétras est l'un des représentants les plus emblématiques de la faune jurassienne.

C’est afin de permettre à la faune de conserver le minimum d’espace nécessaire pour traverser au mieux cette période difficile que des zones, dites de tranquillité ont été établies en montagne. Des zones refuge de ce type, ont été établies dans toute les régions de montagne de suisse et elles s'ajoutent aux « districts francs fédéraux », un autre type de périmètre de protection de la nature. On trouve des zones de tranquillité pour la faune également en France voisine, notamment au sein de la réserve naturelle de la Haute Chaine du Jura ou plus loin, dans le massif des Bauges par exemple.

Ces périmètres de protection sont néanmoins généralement accessibles aux visiteurs, à condition de rester sur les chemins officiellement autorisés et signalés comme tels.

Dans les montagnes avoisinant Genève, c’est avant tout dans le Jura français et vaudois que l’on rencontre ces zones protégées. Vous trouverez ci-dessous les cartographies faisant état des zones de protection et des chemins autorisés qui vous permettront de prendre en compte ces périmètre lors de la préparation de vos randonnées.

Respecter c'est protéger

De manière générale, en restant sur les chemins balisés et en respectant la signalisation mise en place vous limitez autant que possible le dérangement et participez à la protection de la faune remarquable qui vit dans nos montagnes. Dans le cas de rencontres avec des animaux sauvages, il vaut mieux essayer de les éviter même s’il s’agit de moments forcément saisissants. S’il n’est pas possible de les éviter il vaut mieux rester à une distance leur permettant de s’éloigner tranquillement.

Vous trouverez des informations exhaustives au sujet des zones de tranquillité pour la faune et les façons de pratiquer son sport et ses loisirs tout en respectant la faune sur le site dédié de l’association « Nature & Loisirs ».

Cartographies des périmètres protégés

Geoportail de la Réserve Naturelle de la Haute Chaine du Jura

Lien vers le géoportail

Cartographie des zones de tranquillité et des districts francs fédéraux

Carte interactive. Veuillez cliquer sur "Voir sur map.geo.admin.ch" pour afficher la carte en plein écran et afficher/masquer les données thématiques.

 
Texte: F. Niggli – 14.12.21, Photos: © natur-freizeit.ch